Le Mont Fuji : une destination obligatoire au Japon

Lorsqu’on parle du Japon, le Mont Fuji nous vient immédiatement à l’esprit. Ce Mont est la première fierté du Japon. Cela montre pourquoi le Mont Fuji devrait être la première destination lors de la planification d’un voyage au Japon.

Vue d’ensemble du Mont Fuji

Le mont Fuji est la montagne la plus dominante du Japon et le site le plus renommé du  Fuji-Hakone-Izu. La montagne est clairement visible de Tokyo, de l’ouest de Tokyo, sur l’île principale de Honshu, s’étendant le long de la frontière entre les préfectures de Yamanashi et de Shizuoka. Prenez la ligne JR Tokaido de Tokyo à Kozu et changez pour la ligne JR Gotemba.  Si vous souhaitez gravir le mont Fuji, nous vous recommandons de lire notre guide. Le mont Fuji est actuellement considéré comme actif mais présente un faible risque d’éruption. La dernière éruption a commencé le 16 décembre 1707 et s’est terminée vers le 24 février 1708, pendant la période Edo. 

Le mont Fuji : une destination à visiter pour son histoire

Le mont Fuji existe depuis l’an 7.   Dans la religion shintoïste, le kami qui habite le Mont Fuji se nomme Sengen-sama, il est une divinité associée à la floraison des arbres et qui empêcherait le volcan d’entrer en éruption. Gravir le Mont Fuji est, pour les shintoïstes , un moyen d’honorer la divinité et de lui demander de garder le volcan endormi. Mais pour les Bouddhistes, l’ascension de Mont Fuji est un rituel de purification..

Le mont Fuji : une destination à ne pas manquer en tant que symbole du Japon

Au Japon, sa beauté émerveille. Le mont Fuji, à 3 776 mètres au-dessus du niveau de la mer, a l’air si paisible qu’on en oublierait qu’il s’agit d’un volcan. Les Japonais n’ont pas oublié. Les anciens, qui avaient connu sa colère destructrice, en firent un dieu. Hidemaro Komischi, pasteur du Sanctuaire Senguen à Fujinomiya dans une interview accordée à France 2 a dit , « Les gens ont toujours eu peur des éruptions et ont commencé à prier pour éteindre la gloire de Dieu. C’est pourquoi ce temple est situé au pied de la montagne. » Les prières continuent à implorer la faveur de ce dieu. Les eaux du mont Fuji revêtent également un caractère divin. Les gens de tout le Japon y boivent de cette eau sacrée. Le professeur Tanaka Keske a emmené ses disciples escalader une partie de la montagne : « Ce n’est pas qu’une montagne. C’est le symbole du Japon, de sa religion et de sa culture. » Il y avait autant de monde sur la montagne que dans le train. Cependant, l’air manquait d’oxygène et la température baissait rapidement. Tous les Japonais doivent escalader le Mont Fuji au moins une fois dans leur vie.

Découvrez le grand Bouddha de Kamakura
Le marché de Tsukiji : un incontournable à faire à Tokyo