Le Sanctuaire shintoïste Meiji Jingu : l’un des plus vénéré de Tokyo

Les sanctuaires font la distinction et la réputation du Japon. Pour ce pays au soleil levant, de tels monuments représentent plus que de simples sites touristiques. Ils renferment des histoires, des valeurs et des traditions à découvrir et/ou à revivre. Le temple shintoïste Meiji Jingu en fait partie. Il s’agit même d’un des plus vénérés dans la capitale japonaise.

Voici un focus sur ce sanctuaire emblématique de la ville de Tokyo.

Une brève histoire du monastère

Inaugurée en 1926, la construction du sanctuaire shintoïste Meiji Jingu remonte à 1920. Son appellation s’explique par sa dédicace à l’empereur Meiji et sa compagne. La Seconde Guerre Mondiale n’a pas ménagé l’endroit.

Il a fallu attendre l’année 1958 pour que le temple retrouve sa beauté après une restauration. Depuis, la vénération de l’endroit est l’une des plus impressionnantes de la capitale. Son implantation au cœur du parc Yoyogi crée un environnement spectaculaire.

D’une superficie d’environ 700 000 m², elle constitue aussi le plus grand lieu de pèlerinage des shintoïstes. Comme tout autre sanctuaire, vous y trouverez des chemins bordés de lanternes de pierres ainsi qu’un ou plusieurs bassins d’eau.

Les atouts du temple

Le sanctuaire shintoïste Meiji Jingu s’illustre également par son musée au trésor. Des gadgets emblématiques et historiques de la lignée impériale s’y trouvent. Vous y rencontrerez aussi les poèmes de l’empereur ainsi que la poésie de l’impératrice. Une galerie d’art avec plus de 80 tableaux vous attend sur place.

Diverses célébrations, comme le Reisai en automne, ont lieu dans le monastère. Évidemment, de multiples spectacles à la tradition japonaise s’y déroulent fréquemment. Par ailleurs, il y a les variétés de plantes qui décorent le jardin du temple. Les espèces de grands arbres donnent un effet d’abandon favorisant la réussite des moments de pèlerinage des croyants Shintoïstes. Les clôtures et les entrées en bois sculptés hissent encore la valeur du monastère.

Une disposition intéressante du sanctuaire

Le site Meiji Jingu peut accueillir des visiteurs toute l’année. Toutefois, les vacances du nouvel an comptent le plus de pratiquants à la shintoïste. Certains couples choisissent même d’y proclamer leur union matrimoniale.

À ses débuts, le temple était plus réservé aux cultes. Aujourd’hui, ses fonctionnalités se sont diversifiées, le lieu accueille ainsi toute catégorie d’individus. Des enfants y viennent pour s’initier à l’histoire. Des touristes s’y rendent pour contempler l’œuvre architecturale ainsi que les atouts naturels du parc.

En outre, vous remarquerez dans l’enceinte des influences occidentales sur la verdure comme dans les jardins de la Guyenne avec les plantes de ginkgo.

Découvrez le grand Bouddha de Kamakura
Le marché de Tsukiji : un incontournable à faire à Tokyo